Forum du Wiki du MMORPG LastChaos FR
Merci de vous Enregistrer



 
Site WebPortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Test de JVC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christie60330
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 541
Age : 19
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Là où le soleil brille et l'air est plus pur !

MessageSujet: Test de JVC   Jeu 28 Avr - 18:46

Bonjour à tous,

Vous connaissez tous le site web www.jeuxvideo.com

Il a (il y a plus de deux ans), publié un test sur LastChaos.

Vous pouvez vois les vidéos, sur ma chaîne You-Tube, ici et ici

Pour ceux qui ont la flemme de cliquer Very Happy




Je voulais donc avoir votre avis sur leurs critiques :

Test de Jeuxvideo.com :

Citation :
Après avoir rencontré un certain succès en Asie, aux Etats-Unis et en Allemagne, Last Chaos est disponible en français depuis le 21 janvier 2009. C'est l'occasion pour nous de passer au crible ce MMORPG gratuit aux ambitions louables, mais qui laisse un sacré goût d'inachevé.


Il faut se rendre sur le site officiel de Last Chaos pour dégotter quelques informations sur le monde d'Iris, dont les troubles actuels trouvent leur origine dans une guerre entre deux dieux : Apollon le dieu de la Lumière et Eres le dieu des Ténèbres. C'est de ce conflit que sont issues les six classes de personnages proposées par le jeu : Titan, Chevalier, Ensorceleuse, Voleuse, Guérisseuse et Invocateur. Comme le laisse présager le genre grammatical de chacun de ces archétypes, il n'est pas possible de choisir le sexe de son personnage, qui est imposé. C'est une caractéristique plus typique du hack'n slash que du MMORPG, qu'on aurait préférée ne pas retrouver ici. Les éléments de personnalisation graphique sont tout aussi décevants : trois visages et trois coupes de cheveux par personnage, c'est avoir l'assurance de tomber sur son clone toutes les 10 minutes. Remarquez, il paraît qu'on a tous sept sosies dans le monde...


L'impact des coups portés ne fait pas le dynamisme d'un combat, c'est une leçon à méditer.
Dans la lignée de Lineage II et consorts, Last Chaos vous impose de longues séances de grind, indispensables pour faire évoluer votre personnage. Mais là où de nombreux autres free to play coréens proposent une progression particulièrement gratifiante (outre Lineage II, on pense à Silkroad Online ou au récent Rappelz), cet aspect se montre moins convaincant dans Last Chaos. Au centre, un système de double expérience déjà pratiqué ailleurs vous donne l'occasion d'engranger, au fil des combats menés et des quêtes accomplies, des XP et des SP. Les premiers vous permettent de franchir les niveaux, avec à la clé des points de statut (force, dextérité, intelligence, constitution) à répartir selon vos souhaits et la possibilité de porter des pièces d'équipements de plus en plus puissantes. Ces dernières sont réservées à une classe et à un niveau donnés, mais il reste possible – et c'est très appréciable – d'utiliser des armes et des armures d'un niveau supérieur au vôtre, au prix d'un malus correspondant à la différence entre les deux. Le volet compétences est plus décevant : les SP vous permettent d'obtenir et d'upgrader des compétences qui sont spécifiques à votre classe, mais dont le nombre est insuffisant (environ deux par tranches de 5 niveaux, dont une passive). Le jeu ne parvient donc pas à assurer une quelconque variété en matière de templates. La possibilité de changer de classe une fois parvenu au niveau 31 (la voleuse peut par exemple se spécialiser dans la voie du ranger ou de l'assassin) pourrait compenser partiellement cette lacune si le level cap n'était pas fixé, pour l'instant, au niveau 40.


Quoi de mieux que de passer des heures à récolter des plantes à côté de son clone ?
Conséquence la plus fâcheuse du faible nombre de compétences à disposition : les combats ne sont pas aussi dynamiques qu'ils auraient pu l'être. La faute incombe aussi à un bestiaire peu excitant, composé pour l'essentiel d'animaux et de créatures mythologiques au comportement apathique et au design générique. De manière générale, l'univers de Last Chaos, qui n'offre pour l'instant que deux régions à explorer, est peu agréable à parcourir. Passons sur l'aspect technique désuet, puisque le jeu a déjà plusieurs années d'existence ; mais il faut bien admettre que sur le plan artistique, c'est encore pire. Fades, peu inspirés et dénués de toute vie, les environnements ne sont que de vastes parcs à monstres. Le PvE n'a donc rien de particulièrement sexy, d'autant que les rares quêtes proposées sont ennuyeuses et dénuées de tout élément de background. Pour relever une sauce qui a du mal à prendre, deux types de donjons sont proposés : des donjons publics, challenge à relever par des groupes de joueurs, mais aussi des donjons privés. On ne sait pas trop bien d'où sortent ni à quoi riment ces instances solos inintéressantes (il suffit de parler à un PNJ pour y être téléporté sur-le-champ) ; ce qui est sûr, c'est qu'elles viennent en appui d'une idée profondément absurde : la possibilité d'acheter des compétences utilisables uniquement dans ces donjons. Ces incohérences sont légion dans le jeu, l'immersion ayant été le moindre des soucis (certains PNJ vous parlent et vous donnent des items à distance !). D'ailleurs, la traduction française complètement ratée aligne les termes techniques (NPC, level...) à l'intérieur même de l'intitulé des quêtes.


Les donjons privés : une succession de couloirs et de salles vides... Enfin presque.
Heureusement, Last Chaos peut compter sur ses deux points forts, qui sont vraisemblablement les deux seuls domaines du jeu à avoir été suffisamment travaillés : l'artisanat et le PvP. Commençons par ce dernier, qui s'appuie sur le concept d'alignement évolutif. A partir du niveau 16, n'importe quel joueur peut en tuer librement un autre, sachant que cette action entraînera pour lui de lourdes et fâcheuses conséquences (mort pénalisante, pseudo en rouge le désignant comme une cible pour les autres joueurs...), mais qu'il lui est aussi possible de se racheter (en effectuant du PvE, en tuant un autre PK ou en allant s'absoudre de ses pêchés chez le prêtre). Ce système bien pensé reste toutefois tributaire de ce qu'en font les joueurs et en l'occurrence, le PvP sauvage ne semble pas beaucoup plus populaire que les traditionnels combats en arène, guerres de guildes ou sièges de château-fort. L'artisanat, particulièrement complet, s'appuie sur trois phases : la collecte, le raffinage et la production. Les séances de collecte sont un tantinet fastidieuses, d'autant que l'épuisement des spots de ressources empêche de rester totalement afk (des objets nommés boosts, très recherchés, peuvent toutefois accélérer la récolte). Il faut ensuite raffiner les matières premières pour en extraire les composants utiles, tâche qu'il est possible de confier à un PNJ. Enfin, des manuels de fabrication droppés par les monstres ou disponibles auprès des marchands permettent d'élaborer différents types d'items. Ces trois étapes nécessitent tout de même de disposer des compétences adéquates, et à un niveau acceptable sous peine d'échecs fréquents, synonymes de perte de temps et d'argent.


Une autre aberration de Last Chaos : les rapports de taille
C'est d'ailleurs là un gros point noir : les compétences d'artisanat s'achètent et s'upgradent en dépensant les mêmes points (SP) que ceux qui servent à obtenir les compétences de combat. Un artisan complet sera donc un piètre combattant, et inversement. Ou comment saborder un système riche et fouillé, qui devient pour le coup d'une utilité toute relative, d'autant que la plupart des objets productibles trônent de toute façon sur l'étal des marchands. Ces derniers vous donnent également l'occasion d'améliorer votre équipement, et ce de deux façons. En premier lieu, l'alchimiste peut recycler les armes et les pièces d'armure inutilisées pour les transformer en pierres d'upgrade pour équipement de même niveau. Les objets droppés destinés aux autres classes trouveront là toute leur utilité ! D'autres marchands vendent pour leur part des sceaux de sang, à enchâsser sur les pièces d'équipement qui ont été suffisamment utilisées en combat. Il est même possible, à haut niveau, de louer des armes auprès d'un marchand dédié. Last Chaos ne manque donc pas de fonctionnalités. Parmi les plus classiques, notons la présence de familiers évolutifs : poulains ou dragonnets suivent passivement leur maître jusqu'au niveau 31, prenant de l'expérience en même temps que lui et lui octroyant des buffs utiles, puis ils se transforment en montures et peuvent même être sacrifiés pour en tirer des matériaux rares. Dans un genre tout aussi décalé, notons la présence de pierres de lunes qui font office de monnaie à insérer dans une sorte de machine à sous médiévale, avec lots à la clé ! Gardons toutefois à l'esprit que ces fioritures n'effacent pas le sentiment d'inachevé qui prévaut.

Note :
Citation :



  • Graphismes 9/20


    Techniquement daté, artistiquement raté, le rendu visuel de Last Chaos n'impressionne guère. Pour ne rien arranger, le jeu n'est pas épargné par les bugs graphiques, les problèmes de collision et d'autres soucis dus au lag (personnage qui glisse lorsqu'il avance), particulièrement présent dans les villes.



  • Jouabilité 11/20


    En dépit d'un système artisanat riche et complet, l'évolution des personnages n'offre pas assez de latitude. La jouabilité souffre pour sa part de quelques problèmes d'ergonomie : l'interface est perfectible, les raccourcis clavier ne sont pas paramétrables et les problèmes de pathfinding sont d'autant plus rédhibitoires que les déplacements s'effectuent uniquement à la souris.



  • Durée de vie 9/20


    Avec seulement deux zones de jeu (agrémentées de quelques donjons publics et privés) et un level cap fixé au niveau 40, Last Chaos risque de vous lasser rapidement. Il est particulièrement regrettable que la version française n'ait pas inclus dès sa sortie les ajouts disponibles dans les version US et allemande du jeu.



  • Bande son 12/20


    Les thèmes musicaux sont entraînants et créent même le seul semblant d'atmosphère dont puisse se targuer le jeu. Hormis les impacts de coups durant les combats, les bruitages se montrent par contre beaucoup trop discrets.



  • Scénario 3/20


    C'est bien simple : il n'y en a pas, les seuls véritables éléments de background étant relégués au site officiel. Plus grave : l'univers souffre d'un manque flagrant de personnalité et les quêtes peu intéressantes sont entachées d'une traduction française déplorable, qui aligne les erreurs syntaxiques et orthographiques et les traductions approximatives.



  • Note Générale 9/20


    Affichant un univers d'une grande pauvreté et un gameplay truffé d'incohérences de toutes sortes, Last Chaos témoigne du manque d'inspiration qui touche parfois le petit monde du MMORPG free to play asiatique. Ici, hormis un système d'artisanat riche et complet mais tué dans l'oeuf par un curieux parti pris en matière d'évolution, rien n'est approfondi ni développé avec suffisamment de conviction pour pouvoir séduire le joueur sur la durée. Le jeu n'est pas totalement dénué de qualités mais donne une impression d'inachevé qui nous pousse à le déconseiller, d'autant que la concurrence n'a sans doute jamais été aussi vivace.


    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.


Donc voilà, ici, débattez,.. Sur les critiques de jeuxvideo.com, sur notre jeu favori !


_________________
IG :
 

Ma dernière vidéo !:
 



Dernière édition par Christie60330 le Jeu 28 Avr - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lastchaosfr.wetpaint.com/
Christie60330
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 541
Age : 19
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Là où le soleil brille et l'air est plus pur !

MessageSujet: Re: Test de JVC   Jeu 28 Avr - 19:02

JVC a écrit:
Après avoir rencontré un certain succès en Asie, aux Etats-Unis et en Allemagne, Last Chaos est disponible en français depuis le 21 janvier 2009. C'est l'occasion pour nous de passer au crible ce MMORPG gratuit aux ambitions louables, mais qui laisse un sacré goût d'inachevé.

C'est typique des coréen l'inachevé, mais pour un jeu sorti en 2006, je trouve qu'il est plutôt très bien fait ^^

JVC a écrit:
Il faut se rendre sur le site officiel de Last Chaos pour dégotter quelques informations sur le monde d'Iris, dont les troubles actuels trouvent leur origine dans une guerre entre deux dieux : Apollon le dieu de la Lumière et Eres le dieu des Ténèbres. C'est de ce conflit que sont issues les six classes de personnages proposées par le jeu : Titan, Chevalier, Ensorceleuse, Voleuse, Guérisseuse et Invocateur. Comme le laisse présager le genre grammatical de chacun de ces archétypes, il n'est pas possible de choisir le sexe de son personnage, qui est imposé. C'est une caractéristique plus typique du hack'n slash que du MMORPG, qu'on aurait préférée ne pas retrouver ici. Les éléments de personnalisation graphique sont tout aussi décevants : trois visages et trois coupes de cheveux par personnage, c'est avoir l'assurance de tomber sur son clone toutes les 10 minutes. Remarquez, il paraît qu'on a tous sept sosies dans le monde...

Le non-choix du sexe est, en effet, un très gros inconvénient ... Mais avec LastChaos, il ne faut pas trop parler de MMORPG, mais plutôt de MMO .. Car le RPG .. Pour la personnalisation graphique, elle a été étendue, mais rien de bien extraordinaire encore .. Ça rassure, notre clone se trouvera maintenant à quelques mètres de nous Razz

JVC a écrit:
L'impact des coups portés ne fait pas le dynamisme d'un combat, c'est une leçon à méditer.
Dans la lignée de Lineage II et consorts, Last Chaos vous impose de longues séances de grind, indispensables pour faire évoluer votre personnage. Mais là où de nombreux autres free to play coréens proposent une progression particulièrement gratifiante (outre Lineage II, on pense à Silkroad Online ou au récent Rappelz), cet aspect se montre moins convaincant dans Last Chaos. Au centre, un système de double expérience déjà pratiqué ailleurs vous donne l'occasion d'engranger, au fil des combats menés et des quêtes accomplies, des XP et des SP. Les premiers vous permettent de franchir les niveaux, avec à la clé des points de statut (force, dextérité, intelligence, constitution) à répartir selon vos souhaits et la possibilité de porter des pièces d'équipements de plus en plus puissantes. Ces dernières sont réservées à une classe et à un niveau donnés, mais il reste possible – et c'est très appréciable – d'utiliser des armes et des armures d'un niveau supérieur au vôtre, au prix d'un malus correspondant à la différence entre les deux. Le volet compétences est plus décevant : les SP vous permettent d'obtenir et d'upgrader des compétences qui sont spécifiques à votre classe, mais dont le nombre est insuffisant (environ deux par tranches de 5 niveaux, dont une passive). Le jeu ne parvient donc pas à assurer une quelconque variété en matière de templates. La possibilité de changer de classe une fois parvenu au niveau 31 (la voleuse peut par exemple se spécialiser dans la voie du ranger ou de l'assassin) pourrait compenser partiellement cette lacune si le level cap n'était pas fixé, pour l'instant, au niveau 40.

Oui bon .. Faut être un peu barré pour porter une arme 69 quand on est niveau 40 Razz
Niveau 165 maintenant, on est bien loin du niveau 40 du début Wink

JVC a écrit:
Quoi de mieux que de passer des heures à récolter des plantes à côté de son clone ?
Conséquence la plus fâcheuse du faible nombre de compétences à disposition : les combats ne sont pas aussi dynamiques qu'ils auraient pu l'être. La faute incombe aussi à un bestiaire peu excitant, composé pour l'essentiel d'animaux et de créatures mythologiques au comportement apathique et au design générique. De manière générale, l'univers de Last Chaos, qui n'offre pour l'instant que deux régions à explorer, est peu agréable à parcourir. Passons sur l'aspect technique désuet, puisque le jeu a déjà plusieurs années d'existence ; mais il faut bien admettre que sur le plan artistique, c'est encore pire. Fades, peu inspirés et dénués de toute vie, les environnements ne sont que de vastes parcs à monstres. Le PvE n'a donc rien de particulièrement sexy, d'autant que les rares quêtes proposées sont ennuyeuses et dénuées de tout élément de background. Pour relever une sauce qui a du mal à prendre, deux types de donjons sont proposés : des donjons publics, challenge à relever par des groupes de joueurs, mais aussi des donjons privés. On ne sait pas trop bien d'où sortent ni à quoi riment ces instances solos inintéressantes (il suffit de parler à un PNJ pour y être téléporté sur-le-champ) ; ce qui est sûr, c'est qu'elles viennent en appui d'une idée profondément absurde : la possibilité d'acheter des compétences utilisables uniquement dans ces donjons. Ces incohérences sont légion dans le jeu, l'immersion ayant été le moindre des soucis (certains PNJ vous parlent et vous donnent des items à distance !). D'ailleurs, la traduction française complètement ratée aligne les termes techniques (NPC, level...) à l'intérieur même de l'intitulé des quêtes.

Les boosters sont là pour ça ? Qui a uniquement récolté avec un couteau sur LastChaos ? Personne je pense ..
Effectivement, combats affreux, les monstres qui nous rentre dedans, bref, pas vraiment agréable :/
Je trouve le système des Donjons privés très bien fait (enfin, les prix surtout Very Happy)

JVC a écrit:
Les donjons privés : une succession de couloirs et de salles vides... Enfin presque.
Heureusement, Last Chaos peut compter sur ses deux points forts, qui sont vraisemblablement les deux seuls domaines du jeu à avoir été suffisamment travaillés : l'artisanat et le PvP. Commençons par ce dernier, qui s'appuie sur le concept d'alignement évolutif. A partir du niveau 16, n'importe quel joueur peut en tuer librement un autre, sachant que cette action entraînera pour lui de lourdes et fâcheuses conséquences (mort pénalisante, pseudo en rouge le désignant comme une cible pour les autres joueurs...), mais qu'il lui est aussi possible de se racheter (en effectuant du PvE, en tuant un autre PK ou en allant s'absoudre de ses pêchés chez le prêtre). Ce système bien pensé reste toutefois tributaire de ce qu'en font les joueurs et en l'occurrence, le PvP sauvage ne semble pas beaucoup plus populaire que les traditionnels combats en arène, guerres de guildes ou sièges de château-fort. L'artisanat, particulièrement complet, s'appuie sur trois phases : la collecte, le raffinage et la production. Les séances de collecte sont un tantinet fastidieuses, d'autant que l'épuisement des spots de ressources empêche de rester totalement afk (des objets nommés boosts, très recherchés, peuvent toutefois accélérer la récolte). Il faut ensuite raffiner les matières premières pour en extraire les composants utiles, tâche qu'il est possible de confier à un PNJ. Enfin, des manuels de fabrication droppés par les monstres ou disponibles auprès des marchands permettent d'élaborer différents types d'items. Ces trois étapes nécessitent tout de même de disposer des compétences adéquates, et à un niveau acceptable sous peine d'échecs fréquents, synonymes de perte de temps et d'argent.

Le PvP, bien développé ? On a pas joué sur le même jeu rassurez moi !

JVC a écrit:
Une autre aberration de Last Chaos : les rapports de taille
C'est d'ailleurs là un gros point noir : les compétences d'artisanat s'achètent et s'upgradent en dépensant les mêmes points (SP) que ceux qui servent à obtenir les compétences de combat. Un artisan complet sera donc un piètre combattant, et inversement. Ou comment saborder un système riche et fouillé, qui devient pour le coup d'une utilité toute relative, d'autant que la plupart des objets productibles trônent de toute façon sur l'étal des marchands. Ces derniers vous donnent également l'occasion d'améliorer votre équipement, et ce de deux façons. En premier lieu, l'alchimiste peut recycler les armes et les pièces d'armure inutilisées pour les transformer en pierres d'upgrade pour équipement de même niveau. Les objets droppés destinés aux autres classes trouveront là toute leur utilité ! D'autres marchands vendent pour leur part des sceaux de sang, à enchâsser sur les pièces d'équipement qui ont été suffisamment utilisées en combat. Il est même possible, à haut niveau, de louer des armes auprès d'un marchand dédié. Last Chaos ne manque donc pas de fonctionnalités. Parmi les plus classiques, notons la présence de familiers évolutifs : poulains ou dragonnets suivent passivement leur maître jusqu'au niveau 31, prenant de l'expérience en même temps que lui et lui octroyant des buffs utiles, puis ils se transforment en montures et peuvent même être sacrifiés pour en tirer des matériaux rares. Dans un genre tout aussi décalé, notons la présence de pierres de lunes qui font office de monnaie à insérer dans une sorte de machine à sous médiévale, avec lots à la clé ! Gardons toutefois à l'esprit que ces fioritures n'effacent pas le sentiment d'inachevé qui prévaut.

Rooh, c'est sympa les pitites momies qui font 20 fois notre taille !

JVC a écrit:



  • Graphismes 9/20


    Techniquement daté, artistiquement raté, le rendu visuel de Last Chaos n'impressionne guère. Pour ne rien arranger, le jeu n'est pas épargné par les bugs graphiques, les problèmes de collision et d'autres soucis dus au lag (personnage qui glisse lorsqu'il avance), particulièrement présent dans les villes.



12/20 en graphismes pour ma part. Je les trouve assez décevant pour la plupart ..

JVC a écrit:
  • Jouabilité 11/20


    En dépit d'un système artisanat riche et complet, l'évolution des personnages n'offre pas assez de latitude. La jouabilité souffre pour sa part de quelques problèmes d'ergonomie : l'interface est perfectible, les raccourcis clavier ne sont pas paramétrables et les problèmes de pathfinding sont d'autant plus rédhibitoires que les déplacements s'effectuent uniquement à la souris.



  • Je préfère les déplacements à la souris .. Après, c'est une question d'habitude ..

    15/20 en jouabilité !

    JVC a écrit:
  • Durée de vie 9/20


    Avec seulement deux zones de jeu (agrémentées de quelques donjons publics et privés) et un level cap fixé au niveau 40, Last Chaos risque de vous lasser rapidement. Il est particulièrement regrettable que la version française n'ait pas inclus dès sa sortie les ajouts disponibles dans les version US et allemande du jeu.



  • Ce qui lasse dans LastChaos, c'est surtout sa difficulté, arrivé vers les niveau 100 (je parle bien pour ceux qui ne mettent pas de sous ..)
    Je regrette finalement le CapLevel de 40 Sad

    JVC a écrit:
  • Bande son 12/20


    Les thèmes musicaux sont entraînants et créent même le seul semblant d'atmosphère dont puisse se targuer le jeu. Hormis les impacts de coups durant les combats, les bruitages se montrent par contre beaucoup trop discrets.



  • Je n'ai pas fait de sondage, mais je pense que 95% des gens n'écoute pas le son de LC, et 4.50% ne savent pas comment l'enlever !

    Voir ici, pour les sons principaux (toujours sur ma chaîne YouTube) :







    JVC a écrit:
  • Scénario 3/20


    C'est bien simple : il n'y en a pas, les seuls véritables éléments de background étant relégués au site officiel. Plus grave : l'univers souffre d'un manque flagrant de personnalité et les quêtes peu intéressantes sont entachées d'une traduction française déplorable, qui aligne les erreurs syntaxiques et orthographiques et les traductions approximatives.



  • Bah là, que dire de plus ? A part pour les quêtes, que je trouvent bien traduites (merci Efraka !)

    JVC a écrit:
  • Note Générale 9/20


    Affichant un univers d'une grande pauvreté et un gameplay truffé d'incohérences de toutes sortes, Last Chaos témoigne du manque d'inspiration qui touche parfois le petit monde du MMORPG free to play asiatique. Ici, hormis un système d'artisanat riche et complet mais tué dans l'oeuf par un curieux parti pris en matière d'évolution, rien n'est approfondi ni développé avec suffisamment de conviction pour pouvoir séduire le joueur sur la durée. Le jeu n'est pas totalement dénué de qualités mais donne une impression d'inachevé qui nous pousse à le déconseiller, d'autant que la concurrence n'a sans doute jamais été aussi vivace.


    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.


  • Note générale pour ma part, 16/20 Smile
    C'est un très bon MMORPG, très dépensier si vous voulez tenir le coup, mais très bon quand même Wink !

    _________________
    IG :
     

    Ma dernière vidéo !:
     

    Revenir en haut Aller en bas
    http://lastchaosfr.wetpaint.com/
    dubouf
    Représentant Luxor
    Représentant Luxor
    avatar

    Messages : 51
    Age : 19
    Date d'inscription : 19/04/2011
    Localisation : couloir de droite, 3ème porte en partant de gauche

    MessageSujet: Re: Test de JVC   Jeu 28 Avr - 19:32

    Ils ont exagéré sur la note, 9/20.....
    Pour ma part je met 16/20 aussi, il y a quelque défauts mais faut pas abuser, car avec un lvl 16, tu peux pas bien découvrir le jeu
    Revenir en haut Aller en bas
    http://guilde-elenya.xooit.fr/index.php
    yohyohmycompte
    Contributeur
    Contributeur
    avatar

    Messages : 413
    Age : 20
    Date d'inscription : 23/03/2011
    Localisation : Vers le Sud

    MessageSujet: Re: Test de JVC   Ven 29 Avr - 7:09

    Sur les notes ils sont vachement dur !!!!!!!
    Moi j'adore ce jeu, il est agréable a joué, sauf des petits bugs que je ne rencontre jamais XD
    Pour moi la note générale est 16,5
    Revenir en haut Aller en bas
    Calina
    Modérateur
    Modérateur
    avatar

    Messages : 177
    Age : 27
    Date d'inscription : 03/04/2011
    Localisation : France-Algérie

    MessageSujet: Re: Test de JVC   Ven 29 Avr - 9:25

    moi je vais mettre un 15/20, il m'arrive souvent qu'a force de jouer je m'ennuis mais suffit juste de faire une pause et hop je reprend gout à LC, sinon LC si tu organismes bien, et que tu sais bien divertifier, on peux faire plein de choses dans le jeu surtout étant hl, faire les P2, faire les P1 à la tour des ames sur les statuts (afk interdit) pendant ce temps je discute avec mes amis, combo, pvp (je fait pas souvent car je ne cherche pas a etre meilleure mais j'aime particuliere débuff les BL le pire ils en re demande x)), pve, évent (ce 'nest pas génial mais bon ça change de temps en temps), aide au lys, aide au pillule, aide au sorti et j'en passe... en plus je suis rarement seule ^^
    Revenir en haut Aller en bas
    Shaiba
    Contributeur
    Contributeur
    avatar

    Messages : 202
    Age : 26
    Date d'inscription : 23/03/2011
    Localisation : Vence (06)

    MessageSujet: Re: Test de JVC   Ven 29 Avr - 9:46

    C'est dommage qu'il n'est pas remis le test au "gout du jour".

    M'en rapelle du cap lvl 40... J'avais trouvé ça un peu bête aussi :/ Etant donné qu'il y avait dratan (pas mérak ok, m'enfin bon), il y aurait eu de quoi up plus haut. En 1 semaine, yavait déjà des lvl 40, et même quand il y en avait un bon stock de lvl 40, ils avaient mis un moment à bouger le cap. Donc, le test n'est pas trop mauvais vu qu'il se réfère à cette époque-là du jeu. Et en effet, un bestiaire peu dévellopé sur lc fr vu qu'il n'y avait que deux map (juno et dratan).

    Pour l'aspect PvP, en effet Christie, on doit pas jouer au même xD Le PvP de LC étant... beh étant ce qu'il est... malheureusement. M'enfin, sur us, on a eu droit à une petite amélioration, on en attend encore d'autres, je trouve ça bien, les plaintes des joueurs sont entendues (parce que des demandes pour amélioré le système de PvP, c'est pas ce qu'il manque). De ce côté là, LC est mal foutu. Malgré les batailles de château, le système de PK, les guerres de guilde, ... LC n'est pas un jeu PvP puisque tout le côté PvP est mal foutu.

    Les graphismes : moi j'aime bien. Je trouve les personnages, armures, armes plutôt bien travaillé (comparé à XXX (qui est une sois-disant référence en MMO, donc je compare un peu moi aussi :p) où on peut compter le nombre de polygones :S). Les mobs sont un peu moins travaillé, le décor aussi. Mais ça reste toujours "correct" (fin moi du moment que j'peux pas compter les poly, ça me va Very Happy). Après, pour les bugs graphiques, ... sur us, j'en ai pas eu. Mais sur fr oui. C'est vrai que ça reste un peu gênant, mais j'peux pas trop donné mon avis là-dessus ^^

    Pour la durée de vie, c'est vrai qu'à l'époque c'était court. 1 semaine pour atteindre le cap (1 semaine de durée de vie, pour un mmo ça craint) :/ Et après 2/3 semaines d'attente pour que le cap soit réhaussé et que merak ouvre enfin ses portes. Mais maintenant, ça reste correct au niveau de la durée de vie (que ce soit pour les joueurs avec item ou sans item).

    Pour le son, ah... parfois je le remet, par nostalgie. Sur ma witch quand elle est à mérak, je met le son et hop, me revoilà plongé 4 ans en arrière sur ma petite cleric. ça rappelle des bons souvenirs (swamp party <3). Donc moi je l'aime bien, mais uniquement pour ce rappel des souvenirs Smile

    Ah sinon, j'ai cru lire que dans le test il râlouille un chouia parce que le jeu est basé sur le grind. Celle-là elle est bonne... On reproche à un MMO coréen de se baser sur le grind. A quand la critique de Maïté parce qu'elle fait de la cuisine ? Surprised "ouais j'ai vu une émission de Maïté, mais elle fait que cuisiner quoi"... "beh oui crétin c'est une émission culinaire que t'as regardé" (-> comme ça c'est fait Razz)

    Alors donc pour moi :

    Graphisme :
    14/20 : Youhou, un jeu où on ne compte pas le nombre de polygones utilisés pour créer chaque personnage, ça, ça me plait.

    Jouabilité :
    US : 16/20 : Jamais eu aucun problème pour attaque des mobs, me déplacer, ... Aucun lag, aucun bug, le jeu reste fluide chez moi. Même pendant le quizz ça lag pas.
    FR : 11/20 : Lag, bug. (qui a dit "serveur en carton ?" :p). J'ai eu plusieurs fois des bugs de déplacement ou bugs pour lancer les skills (pas le bug de la touche "R", la lilith n'existant pas à cette époque). C'est assez embêtant, j'aurais aimé pouvoir jouer tranquillement, sans prise de tête de ce côté.

    Durée de vie :
    Je ne note pas. Car franchement, la durée de vie dépend de la façon de jouer de chacun. Un joueur qui fera prok -> Plvl pyra, raccourcira la durée de vie du jeu. Tandis que ceux qui font que la voie blanche l'allongeront. Les oldschool player (même si ils font pas du tout de réserve) sont au milieu. Donc je dirais : une durée de vie plus ou moins longue suivant la façon de jouer.

    Bande Son :
    13/20 : Nostalgie quand tu nous tiens :p Je met cette note pour les bons souvenirs que les musiques du jeu me rappellent Smile

    Ce qui fait donc une moyenne pour LC US de 14.3/20 et pour LC FR de 12.6/20.
    Revenir en haut Aller en bas
    yohyohmycompte
    Contributeur
    Contributeur
    avatar

    Messages : 413
    Age : 20
    Date d'inscription : 23/03/2011
    Localisation : Vers le Sud

    MessageSujet: Re: Test de JVC   Ven 29 Avr - 10:10

    Moi je n'ai jamais mis le son XD, sur quasiment tous les MMO, les sons ne sont pas super Very Happy
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Test de JVC   

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Test de JVC

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Forum du Wiki du MMORPG LastChaos FR :: Autres :: Blablatage-
    Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
    Wiki Lc.Fr | Télécharger LastChaos FR | Forum Officiel | Site Officiel